Agrotourisme

Par Linda Montpetit, Dt.P. Nutritionniste Que serait le printemps au Québec sans le temps des sucres? Avec sa saveur et son arôme unique, le sirop d’érable est fortement apprécié  par les des gourmands et des gourmets. Mais au-delà de son gout extraordinaire, le sirop d’érable contient des vitamines et des minéraux, tel que  le manganèse, la vitamine B2, le zinc, le potassium et une bonne quantité d’antioxydants, reconnus pour réduire les risques de maladies cardiovasculaires et de diabète de type 2.  Le sirop d’érable, tout comme le miel, la mélasse et le sirop d’agave possèdent un indice glycémique plus faible que le sucre blanc. Ainsi, il engendre une élévation moins grande du taux de sucre dans le sang que le sucre blanc ou le sirop de maïs et une moins grande sécrétion de l’insuline. Ceci peut être bénéfique dans prévention du diabète, mais aussi de l’obésité et des maladies cardiovasculaires. Consommé en quantité raisonnable au sein d’une alimentation équilibrée, le sirop d’érable est assurément un substitut de choix pour remplacer les sucres plus raffinés dans la plupart des mets et recettes. Dans les nouvelles tendances, l’eau d’érable fait tranquillement sa place  en cuisine, mais aussi auprès des gens actifs. Ayant une concentration en sucre de 2 à 3%, elle est parfaite lors des  séances sportives de moins de 60 minutes. Au-delà de 60 minutes, il suffit d’ajouter à l’eau d’érable 10 ml de sirop d’érable et 2 ml de sel pour obtenir une boisson sportive. Naturel, savoureux, vite absorbé et à faible indice glycémique, l’érable est un sucre tout indiqué pour les grands sportifs et les sportifs d’occasion.

Linda Montpetit, Dt.P. Nutritionniste www.lindamontpetit.com
Linda Montpetit, Dt.P. Nutritionniste
www.lindamontpetit.com

Laisser un commentaire