Intermiel

Depuis quelques années, notre abeille domestique connaît de gros problèmes : partout dans le monde, et pour différentes raisons, les colonies d’abeilles déclinent, quand elles ne disparaissent pas carrément. Puisque l’abeille domestique constitue un puissant « bio indicateur » et qu’elle contribue, pour une large part, à la production alimentaire mondiale, on demeure aux aguets et l’on observe le déclin des insectes pollinisateurs sauvages en raison notamment de l’agriculture intensive. Victime d’un monde en mutation, l’abeille est menacée par l’usage de pesticides, par la monoculture et la transformation des paysages qu’elle a l’habitude de côtoyer partout sur la planète. Chronique radio CIME FM:

Il ne s’agit pas d’un phénomène nouveau ou récent. À toutes les époques, les abeilles ont toujours été une sorte de baromètre écologique et incarnent même l’équilibre entre nature et culture. Les abeilles et autres insectes pollinisateurs représentent par leur action la reproduction de plus de 80 % des espèces végétales. Environ seulement  25% des cultures ne dépendent pas de l’action des insectes pollinisateurs. L’abeille et la fleur ont donc évolué ensemble depuis cent millions d’années jusqu’à ne plus pouvoir se passer l’une de l’autre. De son côté, l’insecte a besoin de nectar et de pollen, riches en sucre et en protéines, pour se nourrir et nourrir ses larves.

Dans l’état du Rhode Island, un supermarché a fait une flagrante démonstration de ce qui arriverait à notre alimentation sans les abeilles. Le commerce avait retiré des étalages toute la nourriture qui existe grâce aux abeilles : 237 aliments sur un total de 453 avaient disparu. Pour citer Albert Einstein : « Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre » – Albert Einstein Chez Intermiel ce week-end, dans le cadre de la journée de l’abeille, vous êtes invité à découvrir tout le travail autour des ruches et de célébrer la journée de l’abeille ! Weekend « portes ouvertes » chez Intermiel le samedi 31 mai et dimanche 1 juin de 11 h à 16 h !

Intermiel, c’est aussi des étagères de miels des Laurentides sur les tablettes de votre épicier – repérez-les… www.intermiel.com Labonté de la Pomme, gagnant Argent dans la catégorie Agrotourisme et produits régionaux au gala national des Grands Prix du tourisme québécois 2014, pourra vous partager les activités des ruches. « La vie est une fleur. L’amour en est le miel. » Victor Hugo | www.labontedelapomme.ca Api Culture Hautes-Laurentides inc. – Anicet Desrochers & Anne-Virginie Schmidt – Arrêtez-vous dans l’une des mielleries offrant des visites guidées ou un centre d’interprétation (dont les Miels d’Anicet, à Ferme- Neuve) Plusieurs autres artisans apiculteurs dans nos Laurentides. Cet été découvrez dans les Marchés publics, le miel et beaucoup d’autres étals nous feront profiter du goût de la région. Miellée : Période où les fleurs produisent le nectar butiné par les abeilles. Baklavas: recette maison à faire avec du miel de chez nous.

https://www.youtube.com/watch?v=QjJGAW-0W-M&list=UUDFVQBf3eN5bGANjg-ft3ig Pissenlit: premier régal des abeilles de chez nous. HYPERLIENS: http://apiculteursduquebec.com/admin/communiquesmanager/journee_abeille_programme.pdf http://www.laterre.ca/vie-rurale/journee-de-labeille-2014/

Laisser un commentaire